Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Éducation canine à domicile

Éducation canine à domicile

Éducateur canin et comportementaliste, méthodes positives et amicales

Le deuil de mes chiens

Loin de moi l'idée de livrer une recette pour gérer la mort de nos chiens. Qui a perdu un chien sait que c'est tout bonnement impossible. Chacun sa douleur, chacun ses émotions, chacun son histoire, chacun son deuil.

Et moi qui ai perdu 3 chiens en 3 ans je peux juste dire que j'ai vécu différemment leur perte. Des morts différentes pour des causes différentes et des histoires avec chacun d'eux différentes... et donc des émotions différentes. 

A l' occasion de la St Valentin j'avais écrit un texte pour un concours dans un journal; il devait contenir la phrase "ma plus belle histoire d'amour c'est vous".

Je l'ai écrit... et j'ai laissé passé la date d'envoi.  Ce texte est donc resté dans mon ordinateur.

Je l'avais écrit comme une thérapie, un exutoire. C'est aussi un texte qui raconte une situation que j'aurais aimée vivre mais que je n'ai pas eu le temps de concrétiser: les cendres de Dune et Ziva sont toujours à la maison; j'attends celles de Casimir qui est mort depuis.

Si je vous livre ce soir ce texte et ces photos pour l'illustrer, c'est pour continuer à avancer dans le deuil... une nécessité de remuer le couteau dans la plaie pour mieux gérer l'absence. 

Concours d’écriture le Télégramme « ma plus belle histoire d’amour c’est vous »

 

Je me suis garée sur le parking de la plage, derrière les sapins penchés à force d’essuyer des tempêtes. J’ai tenu la porte à Casimir et il est descendu. Puis j’ai ouvert à Largo qui est parti comme une fusée vers ses explorations canines. En cette saison il n’y a pas d’algue verte à Toul an Ouch mais nous avons pris le sentier qui longe la côte par-dessus la plage. Nous avons marché vers la pointe en regardant le paysage : le phare de l’île de Batz derrière l’île de Siek, la plage du dossen et ses chars à voile.

Il fait froid mais beau. Un jour de février sans beaucoup de vent… mauvaise affaire pour les chars à voile.

Nous avons marché à la vitesse de Casimir, il aime prendre son temps. Largo a déjà fait 5 fois plus de distance que nous ! Il a de l’énergie à revendre et une joie de vivre qui contraste avec la dureté de ses premiers mois de vie. Il a pris sa revanche Largo, sorti des mains violentes de son premier propriétaire par deux bonnes fées qui me l’ont confié. Une des chances de ma vie, il paraît qu’il n’y a pas de hasard.

Arrivés à la pointe, face à Moguériec, Casimir et moi nous sommes assis sur le bord du chemin, juste là où commencent les rochers. Largo continue ses explorations plus bas sur la plage, jetant un œil vers nous de temps en temps.

On voit bien la baleine. Quand la mer est plus haute on ne voit presque plus les rochers dans la baie. Pour le moment ils ont la forme que l’imagination enfantine de mes garçons leur a un jour donnée.

Casimir et moi cela fait 12 ans que nous nous sommes rencontrés. C’était dans les Côtes d’Armor. Christophe et moi venions juste d’arriver en Bretagne, venant tout droit du nord ; des ch’tis fraîchement débarqués. Je venais juste de perdre mon chien Lydéric, un golden retriever.

C’est ma mère qui avait trouvé ce nom pas commun pour un chien et c’était bien trouvé ! C’est parce que dans le nord il y a les géants des Flandres qui sortent dans les rues lors des carnavals ou des fêtes. Lydéric c’est un gentil géant de Lille. Mais Lydéric c’était surtout mon premier chien. Celui que j’avais attendu toute mon enfance. Ses cendres sont là dans le lit de l’ Horn face au dossen. Cet endroit-là je l’appelle la baie de Chonchon, c’était son surnom.

Il a déménagé de nombreuses fois avec moi, il m’a accompagnée dans mes aléas étudiants, mais il a déclaré forfait le 5 janvier 2008. A 15 jours prêts il aurait goûté les balades ici aussi. C’était si dur d’arriver dans une nouvelle région sans lui. Heureusement nous avons rencontré Casimir le mois suivant… et ça fait 12 ans aujourd’hui.

Casimir, il a accompagné toute notre nouvelle vie bretonne, il était là quand les garçons sont nés, il m’a guidée vers mon métier et il m’a appris tellement sur les autres et moi-même.

La mer monte. Elle a déjà entouré la balise rouge d’entrée au port de Moguériec. C’est là que nous sommes venus un jour, Casimir et moi, mettre les cendres des chiennes.

Celles de Dune, ma chienne croisée basset fauve de Bretagne. Une petite rousse à barbiche que nous avons adoptée dans un refuge à Landerneau. Elle a eu tellement peur de Casimir au début ! Mais en quittant le refuge, dans la voiture, elle s’est collée à lui et il est devenu son repère. Et je ne sais pas pourquoi mais son surnom c’était paupiette. Elle avait le don pour se mettre dans des situations pas possibles. Un jour elle est tombée d’un arbre en poursuivant un chat : 5 mètres de chute sur des rochers dans le lit de la Penzé et une fracture d’un doigt. Elle avait de la chance la Paupiette. Mais la chance a tourné et un jour elle a fait un arrêt cardiaque pendant une opération du foie ; elle avait 10 ans et c’était la veille de mon 38ème anniversaire. C’était un triste anniversaire.

Et puis il y a les cendres de Ziva, ma chienne Golden Retriever. C’était la crevette de la portée, un sacré caractère. Ma bouée, arrivée à une période de naufrage, ma perle blanche. Elle est morte elle n’avait que 4 ans et c’est moi qui l’ai faite euthanasier. Son cerveau était foutu d’avoir disjoncté pendant 4 jours consécutifs. 4 jours d’hospitalisation et l’espoir d’arrêter les convulsions ; c’était des bons vétos. C’était pas de chance l’épilepsie. C’était le 16 janvier 2019.

Largo court maintenant après les oiseaux dans les vagues. Il vient d’avoir un an, il est grand pour un croisé Border collie et Golden. Il est aussi noir que Ziva était blanche mais il a les mêmes yeux. Doux et profonds. Largo, c’est ma perle noire.

Casimir se couche contre moi en soupirant. 13 ans c’est un bel âge pour un grand chien. Lui aussi il avait mal démarré dans la vie, lui aussi il a été frappé puis sauvé. Peut-être que c’est pour ça qu’il a accepté Largo finalement.

« Tu vois Casimir j’en ai eu quelques-uns des chiens dans ma vie et c’est toi le lien entre tous. Tu es arrivé après la mort de Lydéric mais tu es lié à lui. Dune ta complice, Ziva ta protégée et Largo que tu as d’abord détesté. Ils sont tous en toi et toi en eux. Tu sais Casimir, ma plus belle histoire d’amour c’est vous».

Casimir me regarde de ses yeux rendus un peu opaques par la cataracte. Il n’a peut-être pas entendu ma déclaration d’amour car il est presque sourd, mais il semble avoir saisi l’essentiel de cet instant. Les rochers devant nous ont maintenant les pieds dans l’eau. Il commence à faire froid, il est temps de rentrer se mettre au chaud.

J’appelle Largo qui débarque, toujours à la même cadence. Il ralentit et esquive Casimir : ça n’a pas toujours été le cas mais maintenant il fait attention à ne pas le bousculer.

Nous terminons tous les 3 le tour de la pointe en partant vers le Guillec, toujours sur le sentier. C’est plus facile que de marcher dans le sable pour Casimir et c’est plus intéressant à explorer d’un point de vue canin. Nous bifurquons là où le sentier a été fermé suite à l’effondrement de la dune lors des dernières tempêtes et nous retournons au parking.

Nous reviendrons demain, nous venons presque tous les jours.

Lydéric (24 décembre 1995 - 05 janvier 2008)

Lydéric (24 décembre 1995 - 05 janvier 2008)

Casimir et Dune

Casimir et Dune

Dune (27 janvier 2008 - 13 mars 2018)

Dune (27 janvier 2008 - 13 mars 2018)

Casimir (15 octobre 2006 - 6 mars 2020)

Casimir (15 octobre 2006 - 6 mars 2020)

Ziva (06 décembre 2014 - 16 janvier 2019)

Ziva (06 décembre 2014 - 16 janvier 2019)

Largo

Largo

Casimir et Largo

Casimir et Largo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :