Éducation canine à domicile

Éducation canine à domicile

Éducateur canin et comportementaliste, méthodes positives et amicales

Quand le chien apprend à communiquer

C'est Gibson, Golden Retriever de presque 4 ans, qui m'inspire aujourd'hui cet article.

Je connais Gibson depuis plus de 2 ans et ça fait autant de temps qu'il participe à nos balades de groupe. Au début, il subissait littéralement le manque de savoir vivre des autres chiens. Un peu fou-fou, il n'était d'ailleurs pas le dernier à se lancer dans des jeux incontrôlés et peu constructifs. Casimir l'a même remis en place plus d'une fois à l'époque.

Il y a un peu plus d'un an, un jeune beauceron était de la partie. Il était vraiment pénible, même harcelant avec Gibson: bousculades, chevauchements... Gibson était le seul à supporter ses asseaux sans broncher; il était donc la cible de ces comportements impolis et les subissait. Ce jour là, j'ai dû l'aider un peu à s'en sortir lorsque c'était trop: le but des sorties collectives est bien que les chiens en aient un souvenir positif. Cependant j'ai aussi plusieurs fois laissé Gibson se débrouiller dans l'attente qu'il s'exprime (je le connaissais assez pour le penser capable de le faire et pour savoir si c'était trop pour lui ou pas). Et c'est arrivé: au bout de 45 minutes, il a grogné. Un grognement clair net et précis qui a arrêté net le jeune beauceron... qui ne l'a plus jamais embêté.

Depuis, Gibson continue de participer à nos balades et je m'appuie souvent sur sa présence: un chien adulte, équilibré, qui communique bien avec les autres chiens et qui est toujours amical, c'est une aide précieuse pour chaque sortie. 

Aujourd'hui, il a été capable d'aider une chienne labrador, Elinas, harcelée par Mewen, chiot de 5 mois avec lequel elle vit (il la mord, la bouscule, attrape sa queue). Deux ou trois fois, alors que le chiot dépassait les bornes, Gibson s'est interposé en grognant et en veillant à ce que le chiot la laisse en paix. Par la suite, Mewen s'arrêtait de lui même lorsque Gibson était proche de lui. Autant je suis habituée (et admirative) de voir Casimir agir ainsi, autant avoir la chance d'observer Gibson le faire a été un vrai bonheur, lui qui ne savait pas s'exprimer avant!

Laissons nos chiens communiquer entre eux, ils savent tellement bien le faire!

Il est très important que les chiots fassent des rencontres positives, de bonnes expériences avec leurs congénères afin qu'ils ne développent pas de problèmes liés à la peur. Il n'est pas question ici de laisser un chiot se débrouiller seul devant une difficulté. Lorsque Gibson s'est trouvé en difficultés avec ce jeune beauceron, il avait deux ans et était très habitué à ces congénères et aux autres chiens du groupe. Ce jour là, j'ai juste essayé de le laisser dire non et ça a marché; il a même développé depuis une compétence rare que je ne pouvais pas prévoir.

Un seul chien ne pourra pas gérer toutes les situations, c'est bien rare, mais ils ont tous des aptitudes sociales qu'il faut décoder et comprendre. 

Si votre chien présente des capacités sociales intéressantes ou rares, attention cependant à ne pas en abuser aveuglement afin de ne pas le stresser. Il faut toujours préserver son compagnon des mauvaises rencontres afin qu'il garde ses compétences et sa confiance, en vous, en lui.

Gibson et Casimir canalisent Mewen tandis qu' Elinas en profite pour s'éloigner.
Gibson et Casimir canalisent Mewen tandis qu' Elinas en profite pour s'éloigner.

Gibson et Casimir canalisent Mewen tandis qu' Elinas en profite pour s'éloigner.

Merci Aurélie et Sylvie pour ces très belles photos.

Un grand merci à Georges et Agnès pour leur confiance.

Partager cet article

Repost 1